Que savoir de la paralysie cérébrale, de ses causes et conséquences ?

Que savoir de la paralysie cérébrale, de ses causes et conséquences

Que savoir de la paralysie cérébrale, de ses causes et conséquences ?

Les problèmes de santé sont présents aussi bien chez les adultes que chez les séniors. Cependant, les maladies n’attaquent pas seulement les personnes âgées.

Les nouveau-nés et les enfants sont potentiellement sujets aux maux. Parmi les troubles qu’ils peuvent avoir, figure la paralysie cérébrale.

Que faut-il en savoir ? Découvrez-en davantage ici.

Généralités sur la paralysie cérébrale

Pour en savoir plus sur la paralysie cérébrale, il faut tout d’abord découvrir ce dont il s’agit et faire un tour d’horizon sur les facteurs qui sont à la base de cette maladie.

Qu’est-ce que la paralysie cérébrale ?

La paralysie cérébrale est en réalité le nom donné à un ensemble de maux inhérents au système nerveux. Ils sont remarquables à la naissance ou ils surviennent dans les trois années qui suivent. Ils sont caractérisés par des lésions au niveau des neurones moteurs du cerveau, ce qui entraine un défaut de coordination et une perte de force musculaire. Généralement, la paralysie cérébrale touche 2 nouveau-nés sur 1000.

Les enfants avec un poids inférieur à la normale et les prématurés sont susceptibles d’être atteints par ce trouble. D’ailleurs, la probabilité que les nouveaux cas de paralysie cérébrale soient nombreux est très élevée en raison de l’amélioration des soins intensifs et de l’augmentation des traitements contre l’infertilité.

Causes de la paralysie cérébrale

De prime abord, vous devez savoir que la paralysie cérébrale est considérée comme un syndrome congénital, c’est-à-dire qu’elle apparait dès la naissance du bébé. Cela est dû à une erreur lors du développement du fœtus, à un incident au cours de l’accouchement ou au manque d’oxygène. Par ailleurs, une chute et un choc violent peuvent également être à l’origine de la paralysie cérébrale.

Les symptômes et complications de la paralysie cérébrale

Généralement, les parents sont les premiers à constater les premières manifestations de la paralysie cérébrale chez leur enfant. Cela se produit dès que ce dernier a l’âge de six mois. Au nombre des symptômes remarqués, il y a :

  • le strabisme convergent ;
  • l’adoption de positions spécifiques ;
  • la rigidité extrême ou le manque excessif de tonus musculaire ;
  • les convulsions ;
  • la surdité ;
  • la fonte musculaire ;
  • et le ralentissement de la croissance.

La paralysie cérébrale peut être complétée par de nombreux autres symptômes parmi lesquels il y a l’altération des capacités intellectuelles. Autrement dit, les personnes atteintes de ce trouble n’excéderont jamais un âge mental de 3 ou 4 ans. Enfin, il existe des risques pour que les individus souffrants de paralysie cérébrale aient des crises d’épilepsie plus ou moins brutales.

Le traitement et les méthodes de préventions contre la paralysie cérébrale

Il n’existe pas de traitement exact contre la paralysie cérébrale. Néanmoins, les soins procurés servent à offrir à la personne atteinte, une vie normale et une certaine indépendance. Aussi, d’autres solutions permettront de prévenir les contractions musculaires et d’y remédier. Quant aux symptômes récurrents de la maladie, il existe des comprimés qui peuvent calmer leur manifestation.

Somme toute, la paralysie cérébrale est un mal qui touche principalement les nouveau-nés. Une fois le trouble détecté, il convient de prendre les précautions pour offrir une vie aussi normale que possible à l’enfant.

Autres articles

Magazines Rennes