Le variant COVID 19 breton est-il indétectable ?

Pandémie du coronavirus : le variant COVID 19 breton est-il indétectable ?

Les effets de la COVID 19 ne cessent d’impacter le monde à plusieurs niveaux. De même, lorsqu’un vaccin est trouvé pour endiguer cette pandémie, le virus évolue ou subit des mutations faisant persister des doutes sur les traitements trouvés.

En effet, de nouveaux variants de la COVID 19 ont vu le jour avec des symptômes divers. Il s’agit notamment du variant COVID 19 breton. Découvrez-le !

Des variants COVID 19 de plus en plus difficiles à détecter

Le variant COVID 19 breton est une mutation du SARS-Cov-2. Il a été découvert en Bretagne chez 8 patients sur 79 testés positifs à la COVID 19. Ce nouveau variant de la maladie a la particularité d’être indétectable par le test PCR classique. Ce dernier est pourtant le test de référence pour le diagnostic de la COVID­­ 19. Le test PCR classique permet de détecter la présence du virus SARS-Cov-2 et donc de confirmer qu’un individu est infecté ou pas.

Les premiers résultats d’analyses de ce nouveau variant du COVID 19 ne permettent pas de conclure s’il est transmissible ou, encore moins, s’il est létal. Toutefois, les chercheurs avancent un taux de transmissibilité de 50 % et de létalité de 30 % que les autres variants.

En outre, il est important de noter que les scientifiques s’attendent à la naissance d’autres variants du Covid-19. Outre le variant COVID 19 breton, d’autres variants tout aussi indétectables par le test de PCR ont vu le jour : ceux de l’Afrique du Sud et du Brésil notamment.

Lire :   Immobilier de caractère à vendre TARN / AVEYRON

Aussi, sans informations suffisantes sur ce nouveau variant, les chercheurs doivent réaliser de nouvelles expérimentations afin de savoir si le variant COVID 19 breton réduit l’efficacité du vaccin.

L’importance de garder son masque

Avec cette pandémie de la COVID 19, il est primordial de porter son masque. Mais, pourquoi est-ce aussi important ? Les masques, même conçus artisanalement, ont un pouvoir filtrant. Pour en profiter, il faut d’abord utiliser ces protections. Des informations collectées sur la COVID 19, les deux principales voies de transmission de ce virus sont les gouttelettes respiratoires et le contact. Le port du masque a un double effet de protection : il est bénéfique au porteur et à son entourage.

En outre, il existe trois principaux types de masques : le masque à usage médical ou masque chirurgical, l’appareil de protection respiratoire filtrant FFP2 et les masques grand public.

Chacun de ces types de masques est destiné à un usage personnel. Le port du masque chirurgical et du masque grand public ne doit pas excéder une durée de 4 heures. Pour garder son efficacité, un appareil de protection respiratoire filtrant FFP2 se porte pendant 8 heures au maximum. Ces masques ont une capacité de filtrage de particules de plus de 70 %.

Pourquoi respecter les consignes de sécurité ?

Respecter les consignes de sécurité en période de COVID 19, c’est se protéger et protéger son entourage. Ce geste est d’ailleurs impératif dans les lieux publics ! Les mesures de sécurité permettent de réduire le risque de propagation du virus. À elles seules, elles ralentissent considérablement la pandémie et sauvent par conséquent des millions de vies.

Lire :   GAPP : Groupe d'analyse des pratiques professionnelles

Essentiellement, ces recommandations consistent à régulièrement se laver les mains à l’eau et au savon ou à se servir de gels désinfectants, à respecter la distanciation physique, à porter des masques. Pour mettre toutes les chances de survie au COVID 19 de notre côté, il est capital de respecter ces consignes de sécurité. Prévenir c’est guérir !

Magazines Rennes