Loading
Parlement

L’histoire du Parlement de Bretagne

Œuvre architecturale majeure du XVIIe siècle, le Parlement de Bretagne est aujourd’hui l’un des rares lieux en France où justice et tourisme coexistent avec des visites guidées.

Symbole de la Bretagne

Le Parlement de Bretagne est le plus important bâtiment patrimonial de la ville, l’un des symboles les plus forts de l’histoire bretonne, le siège de la cour d’appel régionale et le site de Rennes qui attire chaque année de nombreux touristes.

En 1532, le duché de Bretagne est rattaché au royaume de France.

Les célèbres mariages des duchesses de Bretagne avec les rois de France, d’Anne avec Charles VIII et Louis XII et de la fille Claude avec François Ier ont abouti au traité d’union.

Il s’ensuivit également la décision de créer un Parlement de Bretagne en 1554.

La construction du Palais commence en 1615 et se termine en 1655 selon les plans de l’architecte Salomon de Brosse qui a également construit le Palais du Luxembourg à Paris.

Un siècle plus tard, l’architecte du roi Jacques Gabriel imagine une place royale enveloppant la statue du Roi Soleil régnant devant le palais.

Alors qu’il a perdu ses prérogatives politiques à la Révolution française, le Parlement de Bretagne est le siège de la cour d’appel depuis 1804.

1994, un incendie dévastateur

En février 1994, le prix du poisson a chuté de façon drastique.

Les pêcheurs décident de manifester leur colère à Rennes lors de la visite du Premier ministre de l’époque, Edouard Balladur.

La manifestation dégénère et des affrontements entre pêcheurs et policiers éclatent sur la place du Parlement où sont lancées des fusées éclairantes normalement utilisées sur les bateaux.

Certains ont atteint le toit.

Dans la nuit du 4 au 5 février, un incendie s’est déclaré.

Le toit a été détruit, la structure s’est effondrée et le bureau du procureur général, la bibliothèque et des milliers de dossiers ont été détruits.

Rennes, les Bretons et les Français ont tous été choqués.

Renaître de ses cendres

Le traumatisme était palpable, mais la volonté de poursuivre la justice ici était forte.

Après 5 ans de travail, le Parlement de Bretagne a rouvert, restauré par un travail remarquable.

Le public a alors manifesté un véritable enthousiasme pour le bâtiment et ses décorations.

En 1999, le Parlement de Bretagne a de nouveau tenu des séances de tribunal mais a également permis la visite du grand public, après la signature d’une convention entre l’Office du Tourisme et le Ministère de la Justice.

Joyau du XVIIe siècle

Épargné des flammes grâce à une couche de briques réfractaires placée sous le toit, la Grande Chambre et son plafond à caissons est un véritable bijou.

Les toiles peintes qui ornent le plafond à caissons sont de Noel Coypel, milieu du XVIIe siècle, la salle a été conçue par Charles Errard, peintre pour Louis XIV.

Artiste renommé de l’époque, il a participé à la conception du premier Versailles.

Le Parlement de Bretagne est l’un des rares bâtiments en France à avoir conservé intacte une composition d’Errard.

Il est donc aujourd’hui considéré comme une œuvre majeure du peintre dans l’histoire de l’art, ainsi qu’un exemple unique de l’art pictural du XVIIe siècle.

Les visiteurs peuvent également y admirer une tapisserie des Gobelins représentant la mort du gendarme Duguesclin, ainsi qu’une trace de l’incendie, intentionnellement conservée.

Pour plus d’info, rendez-vous sur le site otcb.fr.

Plus d’information

Magazines Rennes