Rennes capitale bretonne, et ses curiosités.

Rennes tous les étudiants vous le diront est une ville différente des autres, son architecture, ses rues, ses bistrots, ses places ne ressemblent qu’à Rennes, et l’amateur de belles pierres y trouvera son bonheur à flâner à travers ses ruelles et ses place pittoresques.

PHOTO EMMANUEL SCHMITT – RENNES (35) : Le centre-ville de Rennes : la place de la mairie et son hôtel de ville.

Selon que l’on soit amateur de vieux souvenirs ou de monuments modernes, vous trouverez dans Rennes et ses alentours, de quoi vous alimenter et vous en mettre plein les yeux, Rennes est la ville par excellence pour ses petites places et ses belles rues bordées de maisons d’une autre époque, que vous ne découvrirez pas ailleurs, et les étudiants les savent bien, puisqu’ils reviennent toujours.

Paris à son quartier latin, Rennes a son quartier estudiantin, le quartier des sans soifs, et tous les étudiants vous le dirent la rue de Saint Michel et en prolongement sa place, sont des lieux à nuls autres pareils, qui vous feront sentir le Rennes pittoresque et si apprécié de tous.

Rennes capitale bretonne, et ses places :

  • La place de la Mairie, rectangulaire, dont les origines remontent à l’incendie de Rennes en 1720, elle est aussi célèbre, car la guillotine y fut installée en 1793 et que Charles Eliot et René Maloeuvre y laissèrent leur vie.
  • La place Hoche, qui fait référence au général du même nom, Louis Lazare Hoche. Et si son nom fut donné à cette place, c’est à cause de la tentative d’assassinat qui fut perpétré par très loin de là, dans la rue de Fougères, en l’an 1796.
  • La place du Champ-Jacquet, qui tire son nom des anciens remparts. Cette place l’une des plus emblématiques de Rennes possède de magnifiques maisons à pans de bois, dont le célèbre hôtel Hay de Tisse, fait de pans de bois, de pierre blanche et de granit. En son centre on peut de nouveau admirer la statue de son  maire le plus célèbre,  Jean Leperdit, qui fut refaite en 1994, car détruite et fondue par les allemands durant la dernière guerre.
  • La place Sainte-Anne, une des places parmi les plus animées de Rennes, de par sa proximité, avec la Rue Saint Michel (et ses bars). Elle borde l’église Saint Aubin, et le soir les bouquinistes y trouvent leur bonheur (marché aux livres).
  • La place des Lices, que d’autres appellent encore la place des poissonniers, elle est bordée, par d’immenses et beaux bâtiments tels que l’hôtel de la Monnaie ou la Halle Martenot. De nombreux hôtels particuliers la bordent, et elle se prolonge par la place Saint-Michel, et la rue des portes Mordelaises.
  • La place Rallier du Baty, qui relie la rue du même nom et la place Saint Michel. Elle porte elle aussi, le nom d’un de ses maires célèbres, qui vécut de 1665-1734. Sa particularité est de pouvoir apprécier une chrysalide et une fontaine, dans laquelle vous pourrez y trouver à travers une brume d’eau les personnages de Tristan et Iseult endormis.
  • La place de Coëtquen, célèbre, car selon la légende l’incendie de 1720, s’y arrêta, au bout d’une semaine. C’est une toute petite place, avec une fontaine très particulière, représentant la tête d’une femme, mais horizontale, pour permettre un meilleur reflet. Cette sculpture si particulière est due à Claudio Parmiggiani, plasticien italien qui la fit en 1993.
  • Paris à son quartier latin, Rennes a son quartier estudiantin, le quartier des sans soifs, et tous les étudiants vous le dirent la rue de Saint Michel et en prolongement sa place, sont des lieux à nuls autres pareils, qui vous feront sentir le Rennes pittoresque et si apprécié de tous.

Beaucoup d’autres places existent à Rennes, et mériteraient d’être citées ici, elles feront l’objet d’un autre article, la prochaine fois.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*