TNB : Théâtre National de Bretagne à Rennes

Théatre National de Bretagne

Les grandes étapes de l’histoire du Théâtre national de Bretagne

La ville de Rennes abrite depuis des décennies le Théâtre national de Bretagne, l’une des plus grandes institutions culturelles de Bretagne, voire de la France. Connue pour son célèbre Festival TNB qui se tient chaque année, l’institution célèbre cette année 30 ans d’existence.

Mais sa genèse remonte bien plus loin dans les années d’avant la Seconde Guerre mondiale. Les archives de ce centre dramatique national constituent la mémoire de tant de créations théâtrales, le témoin de plusieurs spectacles et le centre de ressources pour tant d’artistes, chercheurs et acteurs de la culture.

TNB, une fusion de deux institutions

L’historique du quatrième Centre dramatique national (CDN) de France remonte à la fondation de la troupe des jeunes comédiens dans les années 40. Après sa tournée dans la grande péninsule de l’Ouest, la troupe a marqué son passage par la rédaction d’un rapport sur le théâtre breton.

L’idée de transformer cela en CDN a convaincu l’État qui a participé à la construction du Centre à travers la subvention du ministère de l’Éducation nationale et la part versée par la ville de Rennes. Le CDN de Bretagne a vu le jour le 2 novembre 1947 et Hubert Grignoux prit sa direction jusqu’en 1957.

De la maison de la culture au Théâtre national de Bretagne

Le CDN de Bretagne va changer d’appellation pour la Comédie de l’Ouest, et connaitra un régime de codirection. George Goubert et Guy Parigot, fondateurs de la troupe des Jeunes comédiens, deviennent co-dirigeants après H.Grignoux.

Parallèlement, la ville de Rennes accueille à la veille des années 70, sa maison de la Culture, un concept qui s’inscrit dans la politique de décentralisation culturelle initiée par le ministre des Affaires culturelles à l’époque, André Malraux. La direction de cette maison se greffe à celle du CDN de 1968 en 1973 avant d’être séparée.

La Comédie de l’Ouest change deux fois successivement de dénomination et devient Théâtre du Bout du Monde (Centre dramatique national), ensuite SARL Comédie de Rennes. La Maison de la culture et cette dernière se réunissent encore à nouveau sous le vocable de GRAND HUIT à cause de l’architecture en forme de 8 du bâtiment. La faillite survenue dans la gestion de la maison de la culture en 1989 va conduire à sa dissolution.

L’année 1990 marque une nouvelle ère pour le Théâtre breton grâce à la fusion du CDN et la maison de la culture sous le nom de Théâtre national de Bretagne.

TNB, de 1990 à nos jours

Édifié en 1968, le TNB est rénové en 2008 et sous la direction du metteur en scène et acteur Arthur NAUTZYCIEL depuis 2017. Le bâtiment Grand Huit est composé de 3 salles de théâtre et 2 de cinéma. La plus spacieuse pour chacune des disciplines compte respectivement 924 et 480 places.

L’année 2005 a favorisé l’enregistrement d’un grand nombre de spectateurs, une centaine de mille environ et 10 000 abonnés majoritairement jeunes des lycées et collèges rennais.

Depuis 2007, le TNB organise annuellement au mois de novembre le festival « Mettre en scène » en partenariat avec plusieurs centres. De multiples metteurs en scène furent mis sous les feux des projecteurs grâce à ce festival qui va s’appeler en 2017 « Festival TNB ». De 2007 à 2011, le Festival a accueilli près de 70 metteurs en scène et donc environ 70 théâtres représentés.

En programmations ordinaires, le TNB diffuse des dizaines de spectacles et créations avec les Artistes associés : metteur en scène, chorégraphe, performeur, écrivain, plasticien et musicien. Il compte plus de 200 spectacles et plus de 7600 représentations à cette date.

La suite de la saison 2020-2021 annonce encore 20 spectacles et 107 représentations. Le Festival TNB 2020 aura lieu du 10 au 20 novembre, avec une couleur spéciale imposée par la Covid-19. Mais avant, la programmation officielle est prévue pour le 13 octobre 2020.

Plus d’information à Rennes

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.