Gare de Rennes : EuroRennes, porte d’entrée de la Bretagne

Gare de Rennes
Gare de Rennes

Gare de Rennes : EuroRennes ou la porte d’entrée de la Bretagne

La ville de Rennes fait office de préfecture du département d’Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne. Pendant longtemps, elle a séduit par ses maisons médiévales à colombages et son immense cathédrale.

Aujourd’hui, son charme provient aussi de son quartier d’affaires EuroRennes et de sa gare ferroviaire totalement modernisée. Découvrez dans cet article les caractéristiques de cette infrastructure aux normes imposantes.

Une gare pour organiser les connexions entre différents modes de transports

Le projet de rénovation de la gare de Rennes vise à faire de cette infrastructure un pôle d’échange multimodal. De façon plus claire, le but est de favoriser la connexion entre plusieurs modes de transport. Ainsi, cette gare accueille le train, le bus, le métro, la voiture et même le vélo.

 L’édifice dispose d’une salle d’échanges d’une superficie de 2.000 m², d’une longueur de 130 m et à une hauteur de 17m. Elle donne accès à toutes les circulations verticales et horizontales à savoir : ascenseurs, escaliers mécaniques, escalators, etc. Grâce à ces circulations, les passagers peuvent facilement passer d’un moyen de déplacement à un autre.

La gare de Rennes compte 16 quais de départ, deux quais d’arrivée et 10 quais de régulation. Elle est conçue pour recevoir jusqu’à 65000 voyageurs par jour. Elle a un espace KorriGo et dispose de 1300 stationnements vélos, dont près de 400 places sécurisées au sud. Aujourd’hui, son parking Gare-Sud et la dépose-minute ont vu leur nombre de places doublé. 

Son hall est plus éclairci grâce aux baies vitrées et son parquet de bambou le rend plus attrayant. La superficie dédiée aux commerces passe de 2.500 m2 à 4.000 m2. On y trouve les enseignes telles que Pâté Hénaff, Yves Rocher ou encore le Stade rennais.

Une gare avec une architecture unique

EuroRennes gare de rennes
EuroRennes Gare de rennes

La reconstruction de la gare de Rennes n’a pas donné lieu à la destruction complète de l’ancienne architecture. C’est à ce titre que l’on retrouve aujourd’hui une réminiscence de l’une des façades de 1856. En procédant à sa rénovation, les autorités ont à cœur le tissage d’un lien fructueux entre le Nord et le Sud. Déjà, toute la gare est recouverte littéralement par une colline.

Il y a au nord, des cheminements pour les piétons, les vélos, les poussettes, etc. Ceux-ci conduisent à la passerelle Anita-Conti et à la plateforme voyageurs. 

Du côté sud, il est aménagé un grand espace (parvis) pour desservir le parking Gare-Sud. Plusieurs éléments de cet édifice font référence aux paysages bretons. Vous y verrez 18 arbres de 80 branches qui constituent des supports pour les passerelles aériennes. À cela s’ajoute la beauté de sa toiture.

Une toiture hors norme

La toiture de la bâtisse est composée de coussins d’air en ETFE. Il s’agit de l’un des matériaux les plus résistants utilisés dans la construction. L’ETFE est en effet une matière qui séduit par sa résistance et son efficacité. C’est à ce matériau insalissable que le toit de la gare doit toute la beauté de sa rondeur.

La toiture est en effet en charpente métallique avec des poteaux qui se terminent par des arborescences en bois. Elle permet à la lumière de s’installer plus facilement à l’intérieur des différents compartiments de la gare.

EuroRennes, porte d’entrée de la Bretagne

EuroRennes est un grand projet d’urbanisme qui vise à étirer le centre-ville vers le sud. Son but est de faire de Rennes Métropole un quartier d’affaires hyper connecté, équipé de logements modernes, de commerces et restaurants, de bureaux et d’équipements publics.

La plupart de ses bâtiments auront une faible consommation d’énergie et de carbone. D’ici 2025, les différents quartiers autour de la gare de Rennes devront accueillir près de 7 000 emplois et 3 000 habitants supplémentaires. La superficie globale du projet est de 58 hectares.

Le projet prévoit de construire des hôtels hauts de gamme pour les touristes et les voyageurs. De même, les espaces comme l’avenue Janvier et le boulevard de Beaumont vont être réaménagés pour le bonheur des habitants de la région Bretagne. 

En plus de sa gare moderne, la ville de Rennes doit aujourd’hui sa renommée à son projet ambitieux EuroRennes. Ce dernier vise à transformer la métropole d’ici l’horizon 2025.

Crédit photo : Marc Ollivier – Ouest France

Plus d’information sur

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Que faire à Rennes en décembre ? - Agence de communication Digital à Rennes. Magazine de diffusion de News sur la métropole Rennaise. Bretagne
  2. Metro de Rennes : Enfin le lancement de la ligne B tant attendu - Agence de communication Digital à Rennes. Magazine de diffusion de News sur la métropole Rennaise. Bretagne

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.