Famille Bernard & Domaine de Chevalier

Le Domaine de Chevalier est un domaine familial dirigé par l’inimitable Olivier Bernard.

Olivier est une légende dans la région, connu pour sa joie de vivre, ses déclarations sur le vin à la Aristote et son sens du commerce du vin. Les connaissances du patriarche de Bordeaux vont bien au-delà des frontières du Chevalier, puisqu’il a été pendant six ans président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, qui compte 225 membres et représente les meilleurs grands crus de Bordeaux.

Il est également vice-chancelier de l’Académie du vin de Bordeaux, président du classement des crus graves de l’Union des crus et membre de l’Académie du vin de France.

Domaine de Chevalier

Aujourd’hui, Adrien, le fils d’Olivier, âgé de 34 ans, est le directeur des ventes et du marketing, tandis qu’Hugo, 32 ans, supervise le vignoble du Clos des Lunes à Sauternes. En tant que jeunes millénaires, ils ont appris de leur père les rouages de la production de vin et les bases de l’activité d’un tableur bordelais. Tout aussi impressionnant, ils ont appris « l’art de la transaction » auprès de leur famille d’actionnaires, qui compte 390 personnes.

Bien sûr, la Famille Bernard est omniprésente à Bordeaux. Le grand-père d’Olivier, Lucien Bernard, a créé l’entreprise en 1928 sur les quais de la Garonne.

Aujourd’hui, avec quatre générations d’expertise, le groupe Bernard est fermement ancré dans le secteur des vins et spiritueux avec quatre piliers d’activité clés : la production et la distribution de spiritueux (Lucien Bernard), la distribution de vins fins dans le segment en ligne/direct au consommateur (Millésima), la distribution au secteur de l’hôtellerie (Sobovi) et bien sûr la vinification, dont les opérations sont gérées par Olivier et ses fils.

Le président du Groupe Bernard est Jean Bernard et les dirigeants familiaux sont responsables devant – oui, pas une faute de frappe – 90 actionnaires familiaux.

Pour commander le meilleur produit à un prix attractif, veuillez visiter ce site.

Une croissance forte

Dix ans après l’achat du Domaine de Chevalier, la famille Bernard a repris à bail le Domaine de la Solitude, un monastère de la région de Martillac, à Pessac-Léognan, dirigé par les Sœurs de la Sainte Famille. Au coin de la Solitude se trouve le Château Lespault-Martillac, une petite propriété de 9,5 hectares au sommet du plateau de Martillac. Olivier Bernard a loué ce second vignoble – décrit comme le joyau de l’appellation – à la famille Bolleau en 2009.

Plus au sud, dans les douces collines de Barsac, se trouve le Château Suau. Faisant partie de la célèbre classification du Sauterne de 1855, la famille Bernard a conclu un accord de location de 18 ans avec cette propriété de 6,5 hectares en 2015.

La quatrième propriété ajoutée au registre, que certains décrivent comme le meilleur coup d’Olivier aux échecs, est le Clos des Lunes, un vignoble de 59 hectares au cœur du Sauternais. Sans domaine, juste une cave opérationnelle qui soutient la marque, la propriété compte comme voisins le Château d’Yquem, le Château Guiraud et le Château Lefaurie Peyraguey. Acheté en 2011, le Clos des Lunes a pour objectif de s’appuyer sur le terroir historique du Sauternais et de produire un vin blanc sec (sec) d’exception.

Parlant de Château Guiraud, Olivier Bernard est l’un des quatre partenaires de cette propriété biologique classée de Sauterne en 1855, mais restez à l’écoute de ce post dans les semaines à venir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*