Comment les digues des marais salants de Guérande se préparent-elles pour affronter les prochaines grandes marées ?

découvrez comment les digues des marais salants de guérande se préparent à faire face aux prochaines grandes marées et protéger ce précieux écosystème.

Renforcement des Digue du Marais Salant de Guérande en Prévision des Marées Imminentes

Les vastes étendues des marais salants de Guérande sont en pleine phase de consolidation, trois mois après les assauts de la tempête Céline. Avec l’approche des grandes marées de mi-mars, la priorité est désormais de fortifier les digues endommagées par les submersions récentes et les vents violents.

Des Conditions de Travail Complexifiées

La tâche s’avère complexe. En effet, les terrains gorgés d’eau constituent un obstacle majeur pour les engins de chantier. L’accès devient donc une équation délicate à résoudre, nécessitant parfois des approches alternatives. L’innovation prend alors le relais, avec des trajets par la mer quand la terre devient impénétrable aux machines.

L’Intervention Maritime de Guillaume Diaz

  • Intervention de Guillaume Diaz avec une barge maritime.
  • Transport de 30 tonnes de matériau pour renforcer les structures affaiblies.
  • Adaptation aux conditions maritimes, en suivant scrupuleusement les chenaux.
  • Risque d’échouage en cas d’écart de la trajectoire.

Un Chantier d’Urgence et d’Envergure

Initialement, le calendrier prévoyait trois jours d’intervention au début de la semaine. Néanmoins, les travaux entrepris ne représentent qu’une infime partie d’un projet beaucoup plus vaste. Depuis l’amorce de l’hiver, 3,5 km de structure de protection ont cédé, impliquant d’importantes mesures réparatrices.

Les Craintes du Syndicat des Digue

Yann Henry, à la tête du syndicat des digues, exprime ses préoccupations quant à la solidité des structures face aux futurs assauts de la mer. Alors que les premières réparations visent à parer aux marées courantes, c’est la grande marée du 12 mars qui suscite une inquiétude particulière. Les prévisions signifiant de forts coefficients marins, la sérénité n’est de mise qu’en l’absence de mauvais temps additionnel.

Lire :   Que faire à Dol-de-Bretagne : notre sélection des meilleurs activités

Un Budget Conséquent pour la Sécurité du Marais

Le budget alloué aux renforcissements s’élève à une fourchette entre 700 000 et 800 000 euros pour l’année en cours. Une somme qui pourrait s’accroître en cas de nouvelles perturbations climatiques avant la fin de l’hiver, menaçant davantage les digues déjà fragilisées.

N’oubliez pas de suivre ces développements sur nos plateformes sociales et de visiter france.tv pour plus d’informations sur ces travaux critiques pour la communauté et l’écosystème des marais salants de Guérande.

Magazines Rennes